Comment anticiper, au mieux, la fin du réseau RTC ?

Le RTC, Réseau Téléphonique Commuté, encore utilisé par une majorité des entreprises françaises est sur le point de disparaître. Si rien n’est fait d’ici 2021, les structures encore équipées ne pourront plus émettre et recevoir de communications sur ce type d’accès. Pour se préparer au mieux, il est, d’ores et déjà, possible d’adopter des solutions alternatives proposées par les opérateurs historiques et alternatifs.

 

Comment anticiper, au mieux, la fin du réseau RTC ?

Comment anticiper, au mieux, la fin du réseau RTC ?

 

Quels sont les impacts pour les entreprises ? Comment tirer profit de cet arrêt ?

Aujourd’hui, l’ARCEP apporte des précisions sur le calendrier de l’extinction du RTC. Celui-ci se fera en deux étapes : un arrêt de la production des nouveaux accès RTC puis un arrêt technique des accès RTC existants.

  • Arrêt de la production de nouveaux accès RTC : interruption de la fourniture de nouveaux accès

– à partir du quatrième trimestre 2018 pour les lignes analogiques ;

– à partir du quatrième trimestre 2019 pour les lignes numériques de base ;

– la date d’arrêt de production des accès numériques primaires (T2) n’a pas encore été fixée par Orange.

À partir de l’arrêt de production, les entreprises seront donc dans l’incapacité de souscrire à de nouveaux liens analogiques puis numériques.

 

  • Arrêt technique des accès RTC existants

L’arrêt technique du RTC consistera en la mise hors service des commutateurs du RTC et donc des services acheminés par ceux-ci (service téléphonique et usages spéciaux : alarmes, équipements de télésurveillance, etc.). Cette extinction progressive du réseau sera menée sur plusieurs années, selon un séquencement géographique par plaques. Orange ayant l’obligation d’annoncer, au moins cinq ans à l’avance, l’arrêt technique pour chacune de ces plaques.

 

SIP Trunk, des avantages intéressants pour les entreprises :

 

Diversité des offres. Tous les opérateurs historiques et de nombreux opérateurs alternatifs proposent des offres de SIP Trunking. Cette diversité entraine une forte compétition entre ces acteurs et donc des tarifs très compétitifs.

Rationalisation des accès.Le déploiement du Trunk SIP de manière centralisée permet une réduction drastique du nombre de canaux simultanés nécessaires. Cette rationalisation basée sur la loi Erlang est l’un des principaux axes d’optimisation des coûts télécoms.

Flexibilité.Le SIP Trunk permet, très simplement, d’ajuster le nombre de canaux simultanés. Il est ainsi facile dans le cas d’un ajout de site, d’implémenter 10 ou 12 canaux supplémentaires au contrat global opérateur. Il n’est donc plus nécessaire de déployer un nouvel accès T2 (soit 30 canaux) sur le nouveau site.

Simplification opérationnelle. La suppression des passerelles raccordant les liens opérateurs simplifie la gestion de l’infrastructure ToIP. La centralisation des flux voix permet de ne gérer qu’un seul contrat à l’échelle de l’entreprise.

 

Lire la suite

 

 

facebook twitter linkedin viadeo Email
×

Un projet ? Faites-vous rappeler Contactez-nous